Avez-vous des questions ?

Les
associés

Les associés

Yann et Guillaume se sont rencontrés il y a 25 ans dans une Galerie d’ Art alors qu’ils n’étaient ni l’un ni l’autre diplômés. La passion commune pour la mo to et le développement de projets les ont réunis depuis plus de 10 ans, anticipant de quelques années la réglementation autorisant l’association entre les différentes professions réglementées.

Guillaume Julia

avocat depuis 2007
en droit des affaires.

+

Yann Souris

expert-comptable et
commissaire aux comptes
depuis plus de 20 ans.

+

Valérie Degré

Juriste.

Sur moi

Yann avait déjà essayé une première fois de créer une société pluriprofessionnelle d’exercice pour pouvoir apporter un service plus étendu et mieux maîtriser les délais et l’information mais… c’était encore trop tôt. Lorsque les décrets 2017-794 et 2017-799 du 5 mai 2017 ont été entérinés, Yann a su que c’était une chance à saisir. Le bénéfice pour le client mérite d’être souligné. L’interprofessionnalité permet un conseil plus objectif, car il y a moins de place pour l’égo que dans une relation « conseil/client ».

Lorsque l’on est associé avec un autre profil, un avocat dans mon cas, nous avons intrinsèquement des intérêts et un engagement communs. Naturellement, ces liens sont plus forts qu’avec des tiers. De mon expérience, les limites qui peuvent exister sont les limites humaines : un expert-comptable ne réagira pas de la même façon qu’un avocat. C’est la richesse de l’interprofessionnalité : nous apprenons l’un de l’autre. Travailler à deux permet d’aller encore plus loin sur nos dossiers. Le droit des sociétés fait partie intégrante de notre périmètre.

Mais l’apport d’un avocat spécialisé en droit des affaires est complémentaire. Dans notre projet de cabinet, un notaire aurait également sa place pour répondre aux besoins des clients, ainsi qu’un avocat spécialisé en droit social et un autre en droit fiscal.

Sur moi

Guillaume a débuté son avocature dans des Cabinets spécialisés en droit public de l’environnement avant d’intégrer l’équipe d’un Cabinet anglo-saxon spécialisée dans le financement de projets dédiés aux énergies renouvelables puis de créer sa propre structure. Guillaume JULIA est titulaire d’un DEA en droit international public, communautaire et européen, d’un Master en droit de l’environnement et du diplôme de l’Institut du Droit Public des Affaires (IDPA).
Son cabinet LC2I assure la structuration juridique des projets dédiés aux EnR et en particulier le projet karrGreen® qui fédère de manière inédite les acteurs d’un territoire grâce à l’économie circulaire et la réduction de l’empreinte carbone.